La fabrique du souvenir


Du 14 au 18 janvier 2019
Magasin Drop, Lourdes



Du lundi 14 au vendredi 18 janvier 2019, les étudiants du pôle Signe et espace public de l'École supérieure d'art des Pyrénées travaillent avec Grégoire Romanet dans le cadre d'un workshop scénographie, « La fabrique du souvenir », qui s'inscrit lui-même dans le projet Paysage de ville — Drop. project initié et soutenu par la ville de Lourdes.

« La Fabrique du souvenir est un lieu éphémère d’expérimentations graphiques collectives et de fabrication de Souvenirs en papier. On y produit des objets uniques, de toutes tailles, et leurs dérivés. La Fabrique ouvrira exceptionnellement ses portes le vendredi 18 janvier en début d’après-midi pour une visite guidée de l’atelier, de la boutique et de la grotte des apparitions. »

Grégoire Romanet

Après un diplôme de graphisme obtenu aux arts décoratifs de Strasbourg en 2001, et quelques années passées au sein de l’atelier de création graphique,
il travaille aujourd’hui pour des institutions culturelles, des associations, des éditeurs ou des artistes. Sa pratique s’articule autour de deux axes: le graphisme et la scénographie. Disciplines qu’il envisage comme complémentaires, ou affiliées l’une à l’autre. Où chacune, avec ses outils propres, tente d’apporter des solutions adaptées à un contenu, à un contexte. Dessiner et concevoir un objet graphique ou un espace scénographique suppose de s’interroger sur les enjeux de la manipulation ou du cheminement, de la narration et de la diffusion: ainsi s’opérera le choix des signes, des langages graphiques et scénographiques, des techniques d’impression ou de fabrication (papiers et encres, matériaux de construction),

afin de proposer à chaque fois une réponse singulière et enthousiasmante.
Les contraintes et l’économie de moyens inhérentes à certains projets permettent parfois d’inventer des formes qui peuvent influencer le mode de diffusion et
de lecture: ainsi les affiches «couteaux-suisses», à partir desquelles peuvent
être façonnés de multiples objets de communication (affichettes, flyers, cartes, etc). Ainsi le mobilier modulaire d’une exposition, qui propose la double lecture spatiale d’une même image (debout ou à plat), et l’évolution de la géométrie d’un espace, au fil des jours. Dans ce cas, son rôle n’est plus seulement de répondre
à une question de commande, mais bien de retourner la question sur elle-même, de suggérer de nouveaux modes de fonctionnement, de provoquer la surprise,
de dégager et de faire affleurer du sens et de la sensualité.

Enseignants – Laurent Agut, Natacha Détré, Vanessa Dziuba
Étudiants – Marjorie Bozonnet, Astrid Siffer, Julien Caussade, Zélie Lavie, Cheng Luo, Charlotte Marque, Manon Maurin, Sacha Notey Pedezert

École supérieure d’art et de design des Pyrénées — Pôle Signe et espace public
Avec le soutien de la ville de Lourdes
Workshop proposé dans le cadre du projet Drop. project – Paysage de ville, Lourdes

crédit image : Grégoire Romanet




actualité précédente

Restitution Drop. project

actualité suivante

Le meilleur reste à venir