Éolectrosoniques, sculpter les formes du temps


Mercredi 20 mars à 9h30
Site de Tarbes


avec Lorella ABENAVOLI


Éolectrosoniques, sculpter les formes du temps.

Une conférence de Lorella ABENAVOLI le 20 mars 2019 à 9h30

à l'ÉSA Pyrénées — site de Tarbes - salle Gertrude Stein

 

L’émergence du médium son électronique dans mon travail de sculptrice a marqué le point de départ d’une pratique visant à rendre perceptibles et à donner forme aux dimensions vibratoires de la matière. Entendre, ausculter, écouter et rendre audible les corps humains, les corps célestes, la terre, les arbres, les poussières cosmiques, toutes ces entités qui peuplent le monde et qui simultanément le fondent ; saisir les imperceptibles ondulations de la matière, extraire ses plus intimes tremblements et ses tempêtes insoupçonnées et leur donner corps dans l’œuvre. Cela pourrait décrire mon projet artistique.

De nombreux artistes travaillent depuis quelques décennies l’ensemble de ces énergies grâce d’abord aux instrumentations électriques puis à l’audionumérique. Douglas Kahn nomme ce champ artistique les éolectrosoniques. La réalisation d’installations sonores, qui résultent de ce processus de transposition et de composition, fait appel à des technologies numériques, à des champs disciplinaires scientifiques et à une pratique de la sonification. À l’occasion de l’invitation à l’ÉSA Pyrénées, je présenterai cette discipline récente fondée en 1992, certaines de mes œuvres réalisées ces dernières années ainsi que les processus de travail qui les accompagnent.

Lorella Abenavoli est une artiste et chercheure franco-italienne formée aux beaux-arts en France. Ses installations interdisciplinaires explorent à travers le médium sonore les rythmes des arbres, des astres, des corps, du cosmos… Elle expose son travail en Europe, aux États-Unis et au Canada. Elle est détentrice, depuis 2017, d’un doctorat de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où elle a vécu de 2008 à 2016. Sa recherche théorique vise à définir la pratique de la sonification dans l’art de l’installation. 

Auteure d’articles sur l’art, elle a été chargée de cours à l’UQAM de 2008 à 2016 et directrice artistique à Avatar, centre d’artistes en art audio et électronique. De retour en France en 2017 elle a effectué un post-doctorat à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne sur les œuvres numériques interactives et enseigne depuis janvier 2018 au secondaire et dans le supérieur à Paris.

Image : Lorella ABENAVOLI


actualité précédente

Exposition annuelle des cours publics

actualité suivante

Workshop avec l'artificier Djamal