« Repenser la mésologie dans un cadre artistique : milieu, medium »


Lundi 10 décembre 2018, 14h00
Maison de l'Eau - Jû-Belloc



« Repenser la mésologie dans un cadre artistique : milieu, medium »
une conférence hors-les-murs de Camille Prunet
lundi 10 décembre 2018 à 14h à La Maison de l’Eau de Jû-Belloc 
dans le cadre du projet « Nouvelle Saison » 


« En partant de la notion de milieu, il s’agit d’analyser les liens qui peuvent être faits avec le terme polysémique de medium en art. Pour cela, nous verrons comment le concept de mésologie d’Uexküll permet d’envisager le vivant dans des interactions complexes avec son environnement. L’intérêt de ce concept réside notamment dans son refus de penser le vivant comme un système ou comme une machine et il paraît important de donner une lecture similaire à l’œuvre d’art aujourd’hui en lui conférant une complexité reflétant le milieu dont elle provient et qu’elle construit ensuite. »

— Bio :

Docteur en esthétique et sciences de l’art, Camille Prunet enseigne à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Spécialiste des rapports entre art et sciences, ses recherches portent sur l’écologie des œuvres et sur le statut épistémologique des images. Elle a publié « Penser l'hybridation. Art et biotechnologie » (L'Harmattan, 2018) et a co-dirigé l'ouvrage « Seconde nature » (ésam Caen/ Cherbourg, 2018).  Elle a été chercheuse au Laboratoire de l’art & de l’eau, unité de recherche de l’école supérieure d’arts & médias Caen/ Cherbourg. Sa thèse a porté sur « Le vivant dans l’art. Un questionnement renouvelé par l’essor des nouvelles technologies ». Elle s’intéresse aux liens entre art et science et plus spécifiquement à la façon dont la science influe sur la production artistique et son traitement du vivant (humain, animal et végétal).


actualité précédente

Journée d'étude « Vox Machines »

actualité suivante

Leaning into the wild